Image Antoinette Fouque - Site Presse

Antoinette Fouque - Site Presse


Antoinette Fouque - Site Presse

L'engagement politique d'Antoinette Fouque

Au Parlement européen, Antoinette Fouque (http://antoinettefouque-presse.com) a été élue vice-présidente de la commission des droits de la femme. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie lutte dans le but d'endiguer la poussée des extrémismes identitaires de tous bordscar les droits des femmes sont encore menacés actuellement. Antoinette Fouque initie l'AFD ou Alliance des Femmes pour la Démocratie au moment des deux cents ans de la révolution française.

Une militante sur toute la planète

Selon Antoinette Fouque, il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme. C'est ce qu'elle clame durant une manifestation du Mouvement de libération des femmes à Paris. A l'ONU comme partout dans le monde, la militante prend la défense des droits des femmes. Antoinette Fouque lance l’Observatoire de la Misogynie et le Collège de Féminologie.

Antoinette Fouque, de Marseille à Paris

Antoinette Fouque fait dans un premier temps des études supérieures en région PACA puis gagne Paris. Elle rencontre son mari alors qu’elle est à l'université. Elle a de qui tenir dès lors que son père était un syndicaliste actif. C'est à Marseille que se déroule son enfance. Antoinette Fouque prend consience des soucis qu’une femme rencontre lorsqu’elle doit assumer ses rôles de femme et de mère tout en ayant un métier lorsqu'elle est maman en 1964.

Antoinette Fouque, théoricienne et écrivaine

Antoinette Fouque exécre les "-isme", qui font penser à une idéologie. Elle trouve alors le nom "féminologie". L'auteure n'est pas en accord avec la théorie du 2e sexe de Simone de Beauvoir. Naturellement, Antoinette Fouque a écrit dans plusieurs ouvrages collectifs comme "Portraits choisis" ou "Mémoire de femme 1974-2004".